Conférences & journées d’études

A venir

Se mouvoir en liberté, un chemin vers l’autonomie du jeune enfant

mercredi 20 septembre 2017, 19:00 à au CFEJE

Madame Agnès SZANTO-FEDE, Psychologue

La motricité est au cœur du développement du jeune enfant : elle est un des fondements essentiels de son rapport au monde et de sa personnalité en construction.
Le concept de motricité libre développé et mis en pratique par la pédiatre hongroise Emmi PIKLER (1902-1984) à partir du début du XXe siècle nous indique un chemin pour soutenir les compétences et la capacité d’une vraie autonomie chez le tout-petit.
Agnès SZANTO-FEDER, spécialiste internationalement reconnue, « disciple » d’Henri Wallon, viendra partager avec nous sa riche expérience de la motricité libre dont elle nous a offert en 2016 une remarquable synthèse dans son nouveau livre « L’enfant qui vit, l’adulte qui réfléchit » paru aux Presses Universitaires de France.

En savoir plus - Vous inscrire.


Quelle intervention sociale en direction des migrants ?

jeudi 21 septembre 2017, 18:30

Murielle MAFFESSOLI, Directrice de l'ORIV

La conférence "Quelle intervention sociale en direction des migrants ?" est proposée en lien avec l’exposition « De l’immigré au Chibanis » que l’ISSM accueillera du 15 au 21 septembre 2017.

Partant de l’histoire des Chibanis, Murielle MAFFESSOLI, Directrice de l’ORIV, retracera les modalités d’intervention sociale auprès des publics migrants pour ensuite proposer une réflexion sur les perspectives possibles (notamment en terme d’intervention sociale d’intérêt communautaire). Ceci pour répondre aux défis sans cesse renouvelés de l’accueil des migrants.


Développement du pouvoir d’agir : chiche ! Et si on osait ?

mercredi 27 septembre 2017, 14:00

Yann Le Bossé, Psycho-sociologue, Université de Laval à Québec

L’association APPUIS et l’ISSM organisent la conférence "Développement du pouvoir d’agir : chiche ! Et si on osait ?" le 27 septembre 2017 à l’ISSM, de 14h à 17h30.

De manière générale, l’action sociale est aujourd’hui confrontée à un ensemble de tensions qui génèrent de la complexité dans les modalités d’intervention des professionnels en intervention sociale.
Différents éléments caractérisent ces tensions, à savoir l’aggravation des problématiques sociales, les contraintes institutionnelles, organisationnelles et financières, une multiplicité et un empilement des dispositifs, la réduction et rationalisation des moyens. Deux schémas principaux se dessinent dans la gestion actuelle de ces tensions, une posture professionnelle gestionnaire qui réduit la complexité des situations à une réponse immédiate, que nous pouvons nommer « logique de guichet », une posture clinique qui se limite à traiter les difficultés des personnes en s’appuyant sur leurs manques.
Face à cela, et au-delà du travail social, la place des personnes dans l’accompagnement traverse un ensemble de politiques, qu’il s’agisse des personnes accompagnées dans le cadre des politiques publiques et sociales, ou encore les habitants des quartiers dans le cadre de la politique de la ville…
L’objectif de l’atelier nous amènera à envisager comment le développement du pouvoir d’agir peut-être un levier pour dépasser la notion de participation et envisager l’action et la prise de responsabilité des personnes.
Cet atelier nous permettra de réfléchir avec Yann Le Bossé sur les enjeux du développement du pouvoir d’agir, ses finalités, au service d’une société plus juste.
Cela nécessite cependant un changement culturel profond. Quelle sera notre capacité d’adaptation et de transformation ? Quels risques prendre ?


La laïcité : cadres et libertés pour l’intervention sociale d’aujourd’hui ?

jeudi 19 octobre 2017, 09:00

L’ISSM et Trajectoires Formation organisent la journée d’étude "La laïcité : cadres et libertés pour l’intervention sociale d’aujourd’hui ?" le jeudi 19 octobre 2017 au Campus Fonderie, à Mulhouse.

Les professionnels de l’action sociale sont confrontés de plus en plus régulièrement à des conduites pouvant laisser penser que le fait religieux devient central dans la manière dont les publics jeunes se définissent et vivent leur rapport au monde. Dans ce contexte, la laïcité comme fondement et cadre de l’action des professionnels est réinterrogée et se doit d’être redéfinie pour permettre aux acteurs du vivre ensemble de continuer à exercer leurs missions, dans une dynamique inclusive et citoyenne.
Afin de répondre à ces questions qui traversent l’ensemble des secteurs professionnels, l’ISSM et Trajectoire formation, organisent une journée d’étude autour de la manière dont la laïcité est ré interrogée aujourd’hui, dans notre quotidien mais également dans les pratiques professionnelles.

Vous inscrire